L'ONU célèbre un jour historique avec l'entrée en vigueur de l'Accord de Paris sur le climat

L'ONU célèbre un jour historique avec l'entrée en vigueur de l'Accord de Paris sur le climat



4 novembre 2016 – Les Nations Unies ont célébré vendredi l'entrée en vigueur de l'Accord de Paris sur le changement climatique, le Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon se félicitant de la rapidité de la ratification.

« Aujourd'hui est un jour historique dans les efforts de l'humanité pour lutter contre le changement climatique. L'Accord de Paris sur le changement climatique est entré en vigueur. À une époque de plus en plus chaude, les États membres ont adopté ce nouvel accord mondial en un temps record », a déclaré Ban Ki-moon lors d'un point de presse.

« C'est un moment important pour nous tous. J'ai choisi de le marquer en rencontrant des représentants de la société civile. Je les ai invités pour les remercier de leur contribution exceptionnelle et pour leur demander comment ils mettent en œuvre l'Accord de Paris », a-t-il ajouté.

L'Accord a pu entrer en vigueur après avoir franchi les deux seuils fixés : sa ratification par au moins 55 pays, représentant 55% des émissions mondiales de gaz à effet de serre.

« A chaque nouvelle ratification, la portée de l'Accord de Paris augmente. Rien que cette semaine, le Gabon, l'Indonésie, la République de Corée, l'Arabie Saoudite, Sao Tomé-et-Principe, l'Afrique du Sud et le Viet Nam se sont joints, ce qui représente près de 100 pays, représentant 70% des émissions de gaz à effet de serre », a noté le Secrétaire général.

La Conférence de Marrakech démarre lundi
L'Accord, qui avait été adopté par les 196 Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) en décembre 2015 à Paris, appelle les pays à lutter contre le changement climatique en visant une limitation de la hausse de la température mondiale bien en dessous de 2 degrés Celsius, et à s'efforcer de ne pas dépasser 1,5 degré Celsius.

« Nous restons dans une course contre le temps. Mais avec l'Accord de Paris et le Programme de développement durable à l'horizon 2030, le monde a ce qu'il faut pour s'engager sur le chemin de la résilience climatique et des faibles émissions. Il est maintenant temps de renforcer la détermination mondiale, de faire ce que la science exige et de saisir l'occasion de construire un monde plus sûr et plus durable pour tous », a insisté le chef de l'ONU.

Le Président de l'Assemblée générale des Nations Unies, Peter Thomson, a également salué un « moment historique pour l'humanité ».

« Nous avons maintenant une dynamique, mais ce n'est pas le moment d'être complaisants. Dans nos efforts collectifs pour intensifier l'action climatique, nous devons être plus ambitieux dans nos objectifs. Le changement climatique ne connaît pas de frontières. En 2016, les gens partout dans le monde subissent ses conséquences chaque jour », a-t-il souligné dans une déclaration à la presse.

Lundi, la prochaine réunion des parties à la CCNUCC, appelée aussi COP22, va démarrer à Marrakech, au Maroc. « Notre défi est de maintenir la dy

Comentarios

Entradas populares de este blog

Gobierno de Alemania entregó al Instituto Alemán de Valdivia sello “Colegio Alemán de Excelencia en el Extranjero”

Embajador de Alemania visitó Colegio Alemán de Temuco

Instituto Alemán de Osorno: Visita de los Quintos Básicos al Centro de Estudios Científicos del Sur de Valdivia

Ministra Williams en Calama: “El desafío de la industria es dar los espacios para incorporar mayor innovación en los procesos mineros”

Científicos latinoamericanos discuten en Osorno claves para la adaptación al cambio climático en la ganadería

Llanquihue cuenta con nuevo bus municipal

Senado: Manifiestan preocupación si Puerto de Valparaíso deja de ser destino turístico.El Norwegian Sun solicitó recalar el próximo 24 de abril en San Antonio arguyendo que “Valparaíso no le da garantías”.

Noruega es el primer país que ratifica el régimen de indemnización para las cargas de sustancias nocivas y potencialmente peligrosas transportadas a bordo de los buques

Los hospitales de Gaza, a pocos días de quedarse sin electricidad