Un rapport de l'ONU affirme que le cancer lié à l'obésité est en hausse, particulièrement dans les pays développés

Un rapport de l'ONU affirme que le cancer lié à l'obésité est en hausse, particulièrement dans les pays développés



26 novembre 2014 – Selon une étude publiée mercredi par le Centre international de Recherche sur le Cancer (CIRC), l'agence du cancer spécialisé de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), près d'un demi-million de nouveaux cas de cancer par an peuvent être attribués à l'obésité.

Selon cette étude, le surpoids et l'obésité sont devenus des facteurs de risque majeurs, responsable d'environ 3,6%, soit 481.000, de tous les nouveaux cas de cancer en 2012. Le cancer causé par la surcharge pondérale et par l'obésité est actuellement beaucoup plus fréquente dans les pays développés que dans les pays les moins avancés.

L'Amérique du Nord reste la région la plus affectée dans le monde avec près de 111.000 cancers liés à l'obésité en 2012, ce qui représente 23% de la charge mondiale du cancer totale liée à un indice de masse corporelle (IMC) élevé.

En Europe, la proportion de cancers dus à la surcharge pondérale et de l'obésité est également importante, notamment en Europe orientale, avec 65 000 cas soit 6,5% de tous les nouveaux cas de cancer dans la région.

Bien que dans la plupart des pays d'Asie la proportion de cancers associés à l'obésité n'est pas très importante, le nombre absolu de cas est considérable, en raison de la grande taille de la population. Par exemple, en Chine, environ 50.000 cas de cancer chez les femmes et les hommes sont associés au surpoids et à l'obésité, ce qui représente 1,6% des nouveaux cas de cancer du pays. En revanche, la contribution du surpoids et de l'obésité au fardeau du cancer reste faible en Afrique avec 7300 cas, soit 1,5% de tous les nouveaux cas de cancer sur le continent.

« Dans l'ensemble, nous voyons que si le nombre de cas de cancer associé au surpoids et à l'obésité demeure le plus élevé dans les pays riches, des effets similaires sont déjà visibles dans certaines parties du monde en développement », a expliqué le Docteur Isabelle Soerjomataram, l'une des principales auteures de l'étude.

L'étude souligne que la proportion de cancers liés à l'obésité est plus élevée chez les femmes que chez les hommes, avec 5,3% des cas et 1,9%, respectivement. « Les femmes sont touchées de manière disproportionnée par les cancers liés à l'obésité. Par exemple, pour le cancer du sein post ménopausique, le cancer le plus fréquent chez les femmes dans le monde, l'étude montre que 10% de ces cas auraient pu être évités avec un poids corporel sain », a souligné une des autres auteures de l'étude, Melina Arnold.

Comentarios

Entradas populares de este blog

Chileno Lucas Wilhelm destaca en el mundial de faustball sub 18 que se está realizando en Roxbury, Nueva Jersey, Estados Unidos

Se declara Alerta Temprana Preventiva para las comunas de Puerto Octay y Puerto Varas por actividad en el volcán Osorno

Buzos de la Armada apoyan retiro de más de una tonelada de basura en el Lago Llanquihue